Ethernet est le moyen le plus populaire pour connecter un réseau local (LAN) ou étendu (WAN) à des périphériques tels que des ordinateurs, des imprimantes et des serveurs nécessitant une connexion à Internet.

Introduit en 1980 et standardisé en 1983, c’est l’un des canaux de communication les plus largement utilisés en réseau. Cependant, Ethernet ne se contente pas de connecter les périphériques à Internet. Il est également utilisé pour relier les périphériques entre eux, par exemple les ordinateurs entre eux, les ordinateurs aux imprimantes, aux enceintes pour la visioconférence et plus encore. Cela est possible grâce à l’utilisation d’Ethernet, qui prend en charge la connexion électrique à travers des câbles à paires torsadées entre les périphériques.

Ethernet a été développé à Xerox PARC en 1974. Il a initialement fait concurrence à Token Ring et Token Bus, mais a su s’adapter au marché en passant à un câblage à paires torsadées peu coûteux, devenant ainsi rapidement populaire. En mars 1981, 3Com a expédié sa première carte réseau Ethernet 3C100 à 10 Mbit/s, et cette même année a commencé à vendre des adaptateurs pour les ordinateurs PDP-11 et VAX, ainsi que pour les ordinateurs Intel et Sun Microsystems basés sur Multibus. Cela a été rapidement suivi par l’adaptateur Unibus vers Ethernet de DEC, que DEC a vendu et utilisé en interne pour construire son propre réseau d’entreprise, atteignant plus de 10 000 nœuds d’ici 1986, ce qui en faisait l’un des plus grands réseaux informatiques du monde à cette époque. Au début des années 1990, Ethernet est devenu une fonctionnalité indispensable pour les ordinateurs, et des ports Ethernet ont commencé à apparaître sur certains PC et la plupart des stations de travail.

Depuis lors, Ethernet a évolué pour offrir une meilleure bande passante, des mécanismes de contrôle et d’accès améliorés. Ethernet communique en envoyant des paquets de données appelés trames. Chaque station Ethernet se voit attribuer une identification unique appelée adresse MAC, et les adresses MAC source et destination sont mentionnées dans chaque trame de données envoyée. À la réception d’une transmission, le récepteur utilise l’adresse de destination pour déterminer si la transmission est pertinente pour la station ou si elle doit être ignorée. Une interface réseau n’accepte généralement pas les paquets adressés à d’autres stations Ethernet. Un champ EtherType dans chaque trame est utilisé par le système d’exploitation sur la station réceptrice pour sélectionner le module de protocole approprié. Les trames Ethernet sont dites auto-identifiantes en raison du champ EtherType, ce qui permet de mélanger plusieurs protocoles sur le même réseau physique et de permettre à un seul ordinateur d’utiliser plusieurs protocoles ensemble. Malgré l’évolution de la technologie Ethernet, toutes les générations d’Ethernet utilisent les mêmes formats de trame.

Lire plus


Articles similaires

 

Quoi de neuf chez Skylane Optics ?

Voir toutes les news juillet