Applications – DCI

  • Les plus grands opérateurs d’infrastructure cloud et fournisseurs de contenu Internet passent de la location de bande passante sur les réseaux des fournisseurs de services à la location ou à l’achat de fibres noires et à la construction de réseaux privés. Ces réseaux dépendent de plus en plus de solutions optiques à haute vitesse. Le trafic entre les centres de données augmente à un rythme plus rapide que le trafic entre les utilisateurs et les centres de données.
  • De nombreuses entreprises abandonnent l’exploitation de leurs propres centres de données au profit de services basés sur le cloud qui offrent un coût réduit et une plus grande flexibilité pour évoluer avec leurs besoins. Cette transition conduit à la création de centres de données plus grands où les ressources sont consolidées. Les besoins d’interconnexion pour ces méga-centres de données stimulent la demande de solutions optimisées pour ces liaisons point à point. Au lieu de nombreux petits centres de données avec des exigences de connectivité modérées, ces méga-centres de données nécessitent une bande passante massive sur moins de chemins. Cette architecture réduit le besoin de granularité et met l’accent sur la valeur la plus élevée par bit.
  • Les schémas de trafic dans les réseaux cloud diffèrent des centres de données traditionnels. Alors que le réseau traditionnel a beaucoup de trafic nord-sud entre les serveurs et les utilisateurs, les réseaux cloud ont beaucoup plus de trafic est-ouest entre les serveurs. Ce trafic est utilisé pour la synchronisation et l’équilibrage de charge afin de maximiser l’utilisation des ressources disponibles.

Applications – Transport métropolitain

  • Les réseaux optiques de transport métropolitain interconnectent une grande variété de trafic depuis les bureaux centraux et les centres de données à l’intérieur d’une zone métropolitaine. Ces réseaux maillés complexes couvrent généralement des distances de 80 km à 1 500 km et peuvent inclure jusqu’à 24 nœuds de multiplexage optique à ajouts et retraits distants (ROADM), introduisant des altérations optiques supplémentaires. Les réseaux métropolitains sont optimisés pour une empreinte physique réduite et une faible consommation d’énergie, mais doivent fournir une bande passante de plus en plus importante pour répondre aux besoins des clients.
  • Alors que la technologie cohérente a d’abord été adoptée dans les réseaux longue distance, l’introduction du module CFP cohérent et enfichable à faible puissance d’Acacia en 2014 a rendu la cohérence beaucoup plus attrayante pour les applications métropolitaines. Les anciennes fibres et les nœuds ROADM basés sur des commutateurs sélectifs de longueur d’onde (WSS) dans les réseaux métropolitains introduisent des altérations telles que la dispersion de mode de polarisation (PMD), la perte dépendante de la polarisation (PDL) et la réduction des bandes passantes de canal. Ces altérations sont souvent plus sévères dans les réseaux métropolitains que dans les réseaux longue distance. Pour cette raison, la portée seule n’est pas un bon indicateur des exigences de performance dans ces applications.

Applications – Longue distance

  • Les réseaux terrestres longue distance relient les principaux centres de population à l’intérieur des continents, couvrant des distances allant de 1 500 km à plus de 2 500 km. Les réseaux cloud actuels reproduisent constamment les données entre les serveurs situés dans des endroits géographiquement diversifiés. Des mises à niveau et expansions rentables vers des débits de 100 Gbit/s et plus sont nécessaires pour répondre à ce besoin croissant en données. Les réseaux terrestres longue distance et sous-marins doivent être modernisés pour utiliser la technologie de multiplexage en longueur d’onde dense (DWDM) à haut débit pour transporter simultanément des données provenant de différentes sources.
  • Les réseaux longue distance accordent une grande importance à la performance. La capacité à communiquer sur de plus longues distances réduit le nombre d’étapes de régénération, où les signaux sont convertis de l’optique à l’électrique et vice versa. Cela peut entraîner des économies significatives pour l’ensemble du réseau. En plus de prioriser la portée, il est important de maximiser la quantité de trafic sur chaque fibre, ce que l’on appelle l’efficacité spectrale. La technologie cohérente offre une efficacité spectrale très élevée et permet aux opérateurs de réseau de maximiser leur utilisation de cette ressource contrainte.

 

Promotion du CFPx DCO pour les applications « ZR »

  • Obtenir des informations sur l’hôte, en particulier pour le CFP2 DCO, peut poser des problèmes liés à la consommation électrique.
  • Quelle charge utile (100GE ou OTU4) ? En cas d’OTU4, le FEC de l’hôte sera-t-il utilisé ou non ?
  • Quel équipement se trouve à l’autre extrémité de la liaison ? Ces informations essentielles auront un impact sur la configuration des unités. Idéalement, Skylane fournit les optiques pour les deux extrémités.
  • La plupart des paramètres de configuration décrits dans la diapositive suivante doivent être définis avant l’expédition ou avec le personnel de Skylane sur site (surtout si nous n’avons pas fourni les optiques
  • pour l’autre côté de la liaison).
  • Skylane développera une boîte de réglage pour l’accord de longueur d’onde et éventuellement pour le contrôle de la puissance de sortie. La boîte ne permettra aucune autre configuration du DCO.

Configuration du CFPx DCO pour les applications « ZR »

– Puissance de sortie optique fixe
– Pas de TOF (tunable optical filter)
– DWDM (50 GHz) tunable (avec boîte d’accord)
– DP-QPSK
– FEC : OTU4 (transparent, HD-FEC (7%) selon G.709 ou SD-FEC (15%, propriétaire))
– FEC : 100GE (HD-FEC (7%) selon G.709 ou SD-FEC (15%, propriétaire))
– Puissance de sortie fixe
– Limite supérieure de recherche de compensation CD fixée à 1600 ps/nm
– Contenu mémoire nécessaire pour la compatibilité avec l’hôte (essentiellement ce que nous faisons pour les parties CFPx 100G non cohérentes)

Lire plus

Quoi de neuf chez Skylane Optics ?

Voir toutes les news juillet